Le blog des autonomes en santé,
beauté, équilibre &co

"L'être humain est le premier et le seul responsable de sa santé, de sa beauté, Pygmalion de son propre développement."

Presentation du blog

Composé de 4 parties :

  • Le minimalisme
  • L’art et la manière ( routines et méthodes de beauté)
  • Le Do it yourself
  • Le coup de projecteur

Composé de 7 parties :

  • Du bout de mes doigts : trucs et astuces
  • Présentation d’une méthode d’action pour votre santé
  • « Produit magique »
  • Huiles essentielles
  • Enfants
  • Connais-toi toi-même
  • DIY pour tout le monde

Composé de 5 parties :

  • Me, Myself and I
  • Mood of the day
  • Customization
  • Cuisine saine et créative
  • Lifestyle
françoise-b-insérer-dans-troca

Qui suis-je ?

Françoise Barkhausen

Je suis Françoise, globe-trotteuse, crash testeuse en tout genre, grande amie des animaux, passionnée de nature sauvage... Bref, un peu aventurière sur les bords.

Jeune Maman, j’ai profité d’un congé parental pour ouvrir ce blog sur lequel je partage mes connaissances dans des domaines variés : huiles essentielles, Fleurs de Bach, DIY en cosmétique naturelle aussi bien qu’en produits ménagers, rituels divers et variés à visée thérapeutique aussi bien qu’esthétique, considérations culinaires... Bref, du partage d’expériences pour aider à gagner en autonomie et en simplicité dans plein de domaines de l’existence!

Ce fut aussi l’occasion de me former à différentes techniques de thérapies alternatives dans une perspective de reconversion professionnelle.

Prof de lettres classiques à l’origine (ce n’est pas d’aujourd’hui que date mon intérêt pour les techniques ancestrales !), ma passion de comprendre le monde qui m’entoure, d’interpréter les signes au travers de ce que je lis..., et de percevoir ce qu’il y a « derrière le voile » m’a toujours guidée : le plus souvent j’agis à l’intuition et quelques temps plus tard au cours d’un apprentissage ou d’un autre, je comprends ce que j’ai fait.

Aromathérapie, florithérapie, réflexothérapies combinées..., j’ai connu tout cela lors de divers voyages un peu partout dans le monde, ou « côté patiente » (ces dernières années ont été très agitées pour moi, l’occasion d’un véritable réveil de conscience!). A moi maintenant de faire ma part, « côté thérapeute » en aidant autrui à mon tour.

nouv fond ptm

I. Reflexothérapies combinées

  • Numérotation-1-150px

    Définition

    La réflexologie est une technique d’observation et de stimulation des zones réflexes, c’est-à-dire les zones du corps qui comportent le plus grand nombre de terminaisons nerveuses.

    On trouve ces zones réflexes sur le visage, la plante des pieds, l’oreille et la paume des mains. C’est ainsi que le praticien en réflexothérapies combinées pourra travailler ces différentes zones au cours d’une même séance, en fonction de la problématique rencontrée par la personne en consultation.

    La stimulation mécanique, thermique ou électrique va donner au cerveau, via le système nerveux, un certain nombre de consignes pour aider le corps à retrouver son homéostasie dans sa capacité naturelle de régulation.

    Bref, c’est un peu comme si on appuyait sur les touches du clavier d’un ordinateur (zones réflexes) qui relaient les infos à l’unité centrale (cerveau) qui les transmettra ensuite à l’écran (corps)…

  • Numérotation-2-150px

    Domaines d’intervention du praticien en réflexologies combinées

    Ces réflexothérapies combinées fournissent tout un arsenal varié pour prendre en charge des troubles fonctionnels, complémentaire aux soins médicaux et paramédicaux qui agissent notamment sur les problèmes structurels et organiques.

    Quelques exemples de domaines dans lesquels les réflexothérapies combinées pourront proposer un accompagnement efficace - après diagnostic médical

    • fatigue
    • dérèglement des cycles du sommeil (insomnie, réveils nocturnes, cauchemars…)
    • troubles psycho-émotionnels (anxiété, manque de confiance en soi, phobies, spasmophilie, irritabilité, nervosité, colère, soucis de mémoire, problèmes de concentration …) et gestion des émotions
    • addictions (tabac, alcool, troubles alimentaires, sevrage médicamenteux…)
    • syndromes inflammatoires et douleurs diagnostiquées
    • amélioration de la circulation sanguine et lymphatique, amincissement
    • prévention, remise en forme
    • préparation des examens et autres compétitions (aussi bien sur un plan scolaire que sportif!!!)
    • relaxation, bien-être et beauté
    • dérèglement fonctionnel des différents systèmes du corps : appareil locomoteur (douleurs nerveuses du genre sciatique/cervico-bracchiale, douleurs chroniques et inflammatoires diagnostiquées : arthrose, fibromyalgie, algodystrophie…), peau (acné, cicatrices, eczéma…), troubles fonctionnels de l’appareil reproducteur(infertilité, frigidité, impuissance, ménopause…), troubles digestifs (diarrhée, constipation, mauvaise haleine, ballonnements…)

Pour plus de détails, vous pouvez consulter ici un article de mon blog :

A quoi sert le Dien Chan? (Et les autres réflexologies aussi, d’ailleurs…)

C’est la question que me pose la majeure partie des gens que je rencontre… (Et la signification de ce mot barbare aussi, hein!!! 😜) Pas …

Lire la suiteA quoi sert le Dien Chan? (Et les autres réflexologies aussi, d’ailleurs…)

  • Numérotation-3-150px

    Comment se passe une séance en réflexologies combinées?

    On parle de réflexothérapies combinées depuis 2010 pour nommer une méthode combinant les différentes techniques de réflexologie : faciale, plantaire, palmaire, auriculaire… auxquelles on rajoute l’iridologie, technique d’observation exclusivement.

    1. Le travail se fait en plusieurs temps.

    Une phase de détente en premier lieu, puisque toutes les maladies prennent leur source dans un épuisement du système nerveux (les aspects psycho-somatiques courants comme le stress, le manque de sommeil, le surmenage, la tristesse, une activité physique insuffisante, les chocs psychiques...) : les défenses immunitaires sont affaiblies, l’énergie stagne, et la maladie s’installe alors au niveau du maillon faible du corps.

    C’est un moment d’anamnèse qui laisse au thérapeute le temps de discuter avec vous, de comprendre au mieux ce qui vous gêne, et d’établir un bilan réflexologique déterminant le choix d’une ou de plusieurs techniques mises en oeuvre au cours de la séance.

    Ensuite a lieu la stimulation des points de tonification correspondant aux organes ou fonctions perturbés.

    À partir de là, le corps redevient capable de s’auto-guérir, faisant disparaître douleur et malaise.

    La réflexothérapie combinée est une méthode à la fois curative et préventive. Elle entretient la santé en dynamisant les fonctions essentielles du corps, renforçant les défenses immunitaires et permettant au corps de s’auto-guérir.

    Mais comme toute thérapie alternative, cette méthode est avant tout une médecine de terrain, d’où la nécessité de prendre en compte les divers facteurs susceptibles d’interférer sur notre santé : alimentation, respiration, environnement, pollutions en tout genre.

    La séance s’achève donc par la démonstration d’un certain nombre d’autostimulations , pour prolonger les effets de cette séance, en guise de « travail à la maison ».

    1. De manière générale, pour un dysfonctionnement classique, le travail se fait autour de 3 séances. Si le dérèglement fonctionnel n’est pas assez pris en charge au bout de 3 séances, il faudra généralement aller jusqu’à 5 séances.

    Pour les dérèglements chroniques, il faut prévoir 5 séances en traitement d’attaque.

    Pour un accompagnement de prévention, de maintien d’un bon état de santé, les séances d’entretien se font tous les mois et demi environ.

    1. La 1ère séance de réflexothérapies combinée dure généralement entre 1h15 et 1h30. Elle coûte 60E.

    Les suivantes durent de 45 minutes à 1h et coûtent 50E.

    1. Il n’y a pas de tenue vestimentaire exigée, puisque les soins ne nécessitent guère de se déshabiller sauf en cas de travail sur des cicatrices corporelles.

    Généralement, la séance de réflexothérapies combinées se fera pieds nus pour que vos pieds soient accessibles si besoin est de réflexologie plantaire.

    Je vous invite par ailleurs à venir avec le moins de maquillage possible pour faciliter la séance de réflexologie faciale, et à prendre un nécessaire à retouche si besoin.

  • Numérotation-4-150px

    Effet-rebond et efficacité

    L’effet rebond représente toutes les manifestations diverses et variées que le corps manifeste pendant la période de régulation qui suis une séance de réflexologie.

    Les plus connues sont une augmentation des symptômes et plus généralement de la douleur, parfois même l’apparition d’une nouvelle douleur (souvent celle à l’origine de la douleur prise en charge pendant la séance).

    Mais cela peut être aussi une augmentation de l’énergie ou au contraire une sensation de fatigue, une insomnie due à un énervement, un léger chamboulement émotionnel ou des signes

    de ‘nettoyage du corps’ comme une urine plus abondante, plus colorée, plus odorante, l’apparition de boutons sur le corps ou le visage, un changement du transit intestinal...

    Même si les effets du soin commencent à apparaître immédiatement pendant la séance, ils deviennent vraiment perceptibles par le client dans les 10h qui suivent la fin de la séance et durent généralement entre 24h et 48h. Dans certains cas il est possible de voir encore les effets rebond jusqu’à 5 jours après la séance.

    L’effet rebond est propre à chaque individu.

  • Numérotation-5-150px

    Les réflexothérapies combinées et la loi

    Conformément à la loi, la pratique de la réflexologie ne peut être en aucun cas assimilée à des soins médicaux ou de kinésithérapie, mais à une technique de bien-être par la relaxation physique et la détente libératrice de stress. (Loi du 30.04.1946, décret 60669 de l'article l.489 et de l'arrêté du 8.10.1996).

    Les réflexothérapies sont en parfaite complémentarité avec la médecine conventionnelle sans jamais s’y substituer. Elles visent à provoquer un effet de détente par l’exercice de points de pression. Bien pratiquées, ces techniques peuvent accompagner un traitement médical, des soins de remise en forme.

La réflexologie faciale / Le Dien Chan

Qu’est-ce que le Dien Chan?

Le Dien Chan est une réflexologie faciale : notre visage nous symbolise et nous représente tout entier, en particulier notre état physiologique, psychologique..., et pathologique.

Cette technique est aussi nommée Facythérapie, croisement de deux termes : facio-diagnostic et cybernetic therapy.

Le facio-diagnostic est basé sur l’observation des points douloureux et des signes anormaux (boutons, taches, cicatrices, couleurs de la peau, rides profondes, différences de température, variation de texture...) sur le corps et le visage, ce qui permet de diagnostiquer un déséquilibre.

La cybernétique est une science moderne complexe mêlant mécanique et électronique : dans cette perspective, le visage est comme un clavier d’ordinateur. Appuyer sur un « bouton » (venir stimuler une terminaison nerveuse, ici) permet de « reprogrammer » le cerveau et donc d’obtenir une réponse à distance d’un organe, la régulation d’une fonction organique ou le soulagement d’une douleur.

Le grand intérêt du Dien Chan est de pouvoir prévenir et soulager les petits maux du quotidien qui empoisonnent l’existence (affections du système nerveux, de la circulation sanguine, des sécrétions internes / difficultés articulaires et musculaires / inflammations et infections), et contre lesquels la médecine officielle reste impuissante, ne proposant comme solution que des médicaments... et les effets secondaires qui leur sont liés.

Ici, il s’agit d’une forme de thérapie non invasive. Sont utilisés seulement des outils type roulettes et détecteurs qui, malgré leur allure intimidante, ne percent pas la peau : le Dien Chan est un dérivé de l’acupuncture, mais sans aiguille.

Du point de vue médical, ces outils ont une action purement mécanique sur l’épiderme : ils régulent les systèmes circulatoire et nerveux périphérique, et stimulent la sécrétion du liquide lymphatique de façon à renforcer les défenses immunitaires.

Déroulé de la séance 

Le travail se fait en deux temps.

Une phase de détente en premier lieu, puisque toutes les maladies prennent leur source dans un épuisement du système nerveux (les aspects psycho-somatiques courants comme le stress, le manque de sommeil, le surmenage, la tristesse, une activité physique insuffisante, les chocs psychiques...) : les défenses immunitaires sont affaiblies, l’énergie stagne, et la maladie s’installe alors au niveau du maillon faible du corps.

Ensuite une stimulation des points de tonification correspondant aux organes ou fonctions perturbés.

À partir de là, le corps redevient capable de s’auto-guérir, faisant disparaître douleur et malaise.

Avertissement 

Il ne s’agit cependant pas d’une technique miracle : le Dien Chan peut réparer un déséquilibre fonctionnel (quand le corps ne remplit pas sa fonction normale), mais si la cause est organique (cellule atteinte) ou mécanique (jambe cassée!), il faudra consulter un autre thérapeute.

Après la séance

Le Dien Chan est une méthode à la fois curative et préventive. Elle entretient la santé en dynamisant les fonctions essentielles du corps, renforçant les défenses immunitaires et permettant au corps de s’auto-guérir.

Mais comme toute thérapie alternative, cette méthode est avant tout une médecine de terrain, d’où la nécessité de prendre en compte les divers facteurs susceptibles d’interférer sur notre santé : alimentation, respiration, environnement, pollutions en tout genre.

Je conseillerai donc de faire un certain nombre d’autostimulations , pour prolonger les effets de cette séance, en guise de « travail à la maison ».

Ces petits efforts quotidiens de stimulation ont l’avantage de détendre les traits, d’améliorer la circulation locale, d’atténuer les rides et de rajeunir la visage : c’est un véritable lifting naturel!

Carpe diem !

La réflexologie plantaire

  • Nous n’avons pas d’informations validées historiquement sur l’origine exacte de la méthode. Même s’il y a plusieurs informations contradictoires, tout laisse à penser qu’elle s’est développée indépendamment sur différents continents et que la Chine serait précurseur.

  • Mais elle s’est, à chaque fois, développée en se greffant sur la médecine pratiquée dans le pays, donnant ainsi des cartes et des modes de travail différents d’un continent à un autre.

  • Par exemple, la réflexologie basée sur la médecine traditionnelle chinoise a des planches à l’intérieur desquelles les zones représentant les parties du corps sont basées sur la régulation des méridiens et une technique de travail très appuyé

  • En revanche la réflexologie basée sur la médecine allopathique utilise des techniques de travail plus complexes et utilise des cartes basées sur l’organisation anatomique du corps.

  • Chaque courant à ses domaines de prédilection et ses principes d’action. C’est pour cela qu’il est intéressant pour le praticien en réflexothérapies combinées d’utiliser les qualités de chacun.

  • De nos jours la réflexologie plantaire est étudiée par des médecins, des ostéopathes... qui lui permettent une évolution moderne adaptée aux maux et dérèglements fonctionnels du quotidien.

La réflexologie palmaire

La réflexologie palmaire est une technique de stimulation des terminaisons nerveuses se situant sur les mains. Elle a pour objectif de véhiculer, via le système nerveux, une information de régulation au cerveau permettant ainsi au corps d’avoir une plus grande capacité pour procéder à son harmonisation naturelle.

Les mains sont découpées selon des repères verticaux et horizontaux offrant une représentation topographique du corps. Chaque partie du corps est ainsi représentées sous forme de zones dites réflexes.

(Une zone réflexe existe uniquement s’il y a un dérèglement dans le corps.)

Pour stimuler une zone réflexe et donc permettre au corps de se réguler, le praticien en réflexologie peut agir de façon mécanique (avec ses doigts ou des bâtons, détecteurs...), électrique (stimulation indolore) ou thermique (utilisation de la chaleur).

Comme toutes les techniques réflexes, la réflexologie palmaire a pour objectif d’accompagner les dérèglements fonctionnels, nerveux et émotionnels. Elle est particulièrement connue pour ses vertus relaxantes et anti-stress. Elle aide à réguler le rythme circadien et facilite l’endormissement.

Peu intrusive, elle s’adapte à tous les publics et offre une régulation douce limitant les effets appelés « rebond » que le corps manifeste lors de son processus naturel de régulation naturelle.

Sans aucune contre-indication, elle est un outil majeur dans les techniques d’autostimulation et donc de prévention.
Elle a pour autre avantage d’offrir un bien-

être immédiat et à une valeur symbolique très intéressante à utiliser sur les publics qui sont peu « touchées » comme c’est souvent le cas des personnes malades et âgées.

La réflexologie auriculaire

Le principe de travailler sur l’oreille existe sur différents continents et dans différents courants. Le fait de rationaliser la méthode et de tenter d’en expliquer son fonctionnement a commencé, pour l’Occident, au début des années 50 par le Dr Paul Nogier.
Partie d’une constatation clinique reliant une action sur une oreille et un soulagement symptomatique d’une douleur, le Dr Nogier entreprit des recherches et fut le premier à expliquer l’analogie du placement du corps dans l’oreille et la détermination précise d’une carte de zones et points permettant la régulation du fonctionnement du corps et donnant ainsi la solution à l’accompagnement de la douleur et des dérèglements fonctionnels.
Au bout de quelques années de recherche, l’ensemble des travaux furent expliqué et enseigné. Ainsi, d’autres médecins, dont le fils du Dr. Nogier, mais aussi les docteurs Alimi et Rouxeville ont investi une partie de leur vie à continuer les travaux de recherche, à préciser certains placements et à s’adapter à l’évolution des différentes maladies.

La technique réflexe sur l’oreille répond au même mode de fonctionnement que ces consœurs et utilise donc le système nerveux comme voix de régulation.

Sur l’oreille est représentée, sous forme de zones ou de points appelés « réflexes », chaque partie du corps et des différentes glandes qui permettent son bon fonctionnement.

La stimulation qui peut être mécanique, électrique ou thermique se fait sur une durée de 15/20 minutes.
Une fois le travail terminé, le praticien peut poser des aimants en cas de chronicité ou des graines auriculaire en cas de douleurs aigues afin de permettre au travail de régulation de se faire plus longuement.

II. Conseils en Aromathérapies

Que sont les huiles essentielles ?

Une huile essentielle est un « condensé de l’âme » de plein de plantes de la même espèce, pour employer une métaphore poétique :

  • 100 kg de lavande fraîche pour produire 1kg d’huile essentielle

  • 1kg de menthe pour obtenir 10 à 30ml d’huile essentielle

  • 1 kg d’huile essentielle nécessite la distillation de 3 à 5 tonnes de roses, soit l’équivalent d’environ 200 millions de pétales!

C’est sans doute ce qu’on peut obtenir de plus précieux lors de la transformation d’un végétal, le liquide recueilli après distillation à la vapeur d’eau dans un alambic. Ce procédé concentre dans l’huile essentielle récupérée, en petite quantité, les molécules odorantes volatiles d’une importante quantité de plantes. En même temps, juste au-dessous, on récupère l’eau florale ou hydrolat, qui a également un intérêt sur le plan médicinal, culinaire, cosmétique… Une huile essentielle se compose de molécules chimiques : alcool, éthers, esters, mono-terpènes… Parfois plus de 200 composants!

Pour en savoir plus, je vous renvoie à ces articles que j’ai rédigés sur mon blog pour vous aider à « apprivoiser » les huiles essentielles.

Pensez-y : les huiles essentielles sont un merveilleux moyen de vous faire du bien, ainsi qu’à votre entourage humain (enfants y compris!) comme animal (oui oui oui!!!), à condition de bien respecter les précautions d’usage!

III. Florithérapies

A. Que sont les Fleurs de Bach?

Ce sont des élixirs floraux, au nombre de 38, conceptualisés par un médecin anglais au début du XXème siècle.

Au cours de ses années de recherche et de travail en laboratoire à Londres, Edward Bach travailla beaucoup au développement des vaccins bactériologiques avant de découvrir l’homéopathie et de transformer ses vaccins en « nosodes intestinaux » (vaccins homéopathiques).

Mais lui-même avait négligé sa propre santé, et un jour où il s’effondra dans son laboratoire, on lui découvrit un cancer déjà bien avancé. Il choisit alors de se retirer à la campagne, et c’est dans ce cadre qu’il va créer ses remèdes à base de plantes, en développant sa sensibilité au contact de la nature.

Les quelques mois qui lui restaient à vivre se transformèrent en années qui lui permirent de ne mourir qu’à l’âge de 50 ans dans son sommeil.

Mais qu’appelle-t-on « élixir floral »?

Tout simplement des préparations à base de plantes solarisées ou portées à ébullition dans de l’eau, auxquelles on ajoute de l’alcool pour la conservation.

Les Fleurs de Bach sont diversement reconnues selon les pays : en France, Wikipedia montre qu’une certaine méfiance est de mise (même si elles sont très utilisées dans un certain nombre de contexte, notamment celui des concours hippiques!) ; mais les élixirs floraux sont remboursés par les organismes de santé publique en Allemagne, en Belgique, en Suisse, à Cuba ; en Italie on les considère comme des médicaments et ils sont vendus exclusivement en pharmacie ; quant à l’Espagne, elle leur reconnaît une telle utilité publique que c’est en faculté de médecine que la méthode des Fleurs de Bach est enseignée, sous le nom de florithérapie ou thérapie florale!

B. A quoi servent-elles?

Elles sont un outil précieux de connaissance de soi, tout d’abord.

Comme disait Edward Bach lui-même, « quand notre âme et notre personnalité sont en harmonie, tout est joie et paix, bonheur et santé ». Mais force est de constater que cela reste bien souvent un idéal, et que nous n’en sommes pas tous là, tant s’en faut.

Nombre d’entre nous sont impactés au quotidien par leurs émotions sous toutes leurs formes, qui -mal gérées- seront le berceau de tensions tant morales que physiques et pourront dégénérer en maladies, qu’Hippocrate considérait déjà comme la conjugaison de raisons cachées et de causes apparentes.

Ainsi, les Fleurs de Bach nous offrent un outil simple et efficace pour surmonter les petites et grandes colères du quotidien, pour retrouver sa confiance en soi, pour mieux se connaître soi-même, pour différencier une peur utile d’une peur immobilisante et mieux agir ensuite, pour tenir compte des différentes manifestations de découragement et retrouver ensuite courage et force, pour nous ramener à l’instant présent dans nos ressentis et pensées, pour faire face à des situations spécifiques genre convalescence, deuil, examen, fatigue, maladie, stress, surmenage, régime, voyage, moments caps de la vie...

C. Comment les utiliser?

Petite remarque, déjà : les Fleurs de Bach «fonctionnent » sur tout public, de la naissance jusqu’à la fin de la vie en passant par l’étape-clé de la grossesse, et ce sans aucun danger d’interférence, sans aucune contre-indication ni risque d’accoutumance.

On peut les prendre de plusieurs manières, et dans plusieurs types de situations.

  • teapot-cup-tea-cherry-blossom-red-tablecloth-background_45281-254

    1. Par voie interne

    Pures pour les cas aigus, 2 gouttes directement dans la bouche, 2 à 4 fois dans la journée, en suivant son propre besoin et en espaçant les prises au fur et à mesure de l’amélioration de l’état émotionnel : on garde la dose dans la bouche un moment avant de l’avaler.

    Diluées pour les problèmes chroniques, en préparant un flacon-codigoutte de mélange personnalisé pour environ 3 semaines : 2 gouttes de chacune des Fleurs de Bach choisies, AU MAXIMUM 7, à quoi l’on ajoute de l’eau de source. On agite bien le flacon avant de prendre 4 gouttes du mélange 4 fois par jour, idéalement le matin à jeun, vers midi, vers 17h, le soir au coucher. Même chose : on garde la dose dans la bouche un moment avant de l’avaler.

  • crème

    2. Par voie externe

    Le mieux à mes yeux est d’ajouter une goutte d’une fleur de Bach judicieusement choisie dans 10ml d’un cosmétique au choix : crème, huile végétale, gel d’aloé véra.

Découvrez nos articles